FAQAccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vous dites ce que vous pensez, je pense ce que je dit. Edrya Artholk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edrya

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 17/07/2016
Age : 21

MessageSujet: Vous dites ce que vous pensez, je pense ce que je dit. Edrya Artholk   Jeu 28 Juil - 23:28

*Un journal particulièrement bien entretenu, toujours rangé dans la sacoche d'Edrya, alias Nadia.*



Citation :
Chapitre premier, Hurlevent.



Je ne sais pas pourquoi j’écris cela, sans doutes car je ne veux pas oublier. Mais qu’il y a-t-il dans ma vie qui mérite d’être retenu. Mais comme me l’a dit un ami un jour : Les hommes font leur histoire, même s'ils ne savent pas l'histoire qu'ils font.

On m’a dit que l’on m’avait retrouvé dans un panier en face de l’orphelinat d’Hurlevent. Avec pour seule indication mon nom, Edrya Artholk.

Les mages d’Hulevent, Le Kirin Tor, et bien d’autres, ont la facheuse habitude d’aller chercher des enfants dans les orphelinats. C’est bien plus facile de vous enlever dans un orphelinat qu’en face de vos parents je suppose. Au départ, je devais rejoindre le Kirin Tor, mais suite aux événements de Dalaran cela n’a pas été possible. J’ai donc été choisie, comme ils le disent, par les mages de Hurlevent. Souvent, les mages, orphelins sont assigné apprentis au professeurs les moins prometteurs, sans surprise ce fut mon cas et je fut assignée au sorcier Andromath. (Qui deviendra plus tard le grand Sorcier Andromath un mage influent.)

A onze ans, je savais par coeur la moitiè des livres que j’avais lu dans la bibliothèque d’Hurlevent, je commençais, avec succès à lancer quelques sorts, mais je n’avais aucune, mais aucune idée de qui j’étais. Les autres apprentis orphelins me remettaient, me voyant comme un enfant favorisée, un enfant qui avait eut de la chance. Et les autres enfants, avec des parents se moquaient de moi, disant que je n’avais pas de famille. (l'humour des enfants est plus cruel qu'il n'y paraît.) Mon enfance, je la passais seule, avec des livres pour seule compagnie.

Au cours des années, il est devenu irrévocable que j’était la meilleure de la promotion de mon année. La rivalité était intense, et les coups bas se faisaient à tors et à travers. Mais en plus d’apprendre à manier la magie, j’apprenais à manier les mots. Les autres avaient beau essayer, je leur rendais leur coups au centuple. Il n’y en avait qu’un seul qui me tallonais, Lothacan. Le combat que l’on se livrait était presque poétique, chacun esquivant et donnant un coup à tour de rôle.

Un jour, Andromath m’avait fait mander. Il m’expliqua alors, que j’allais être envoyée au Kirin Tor. Il me disait, que c’était Une opportunité en or, que je ne regretterai pas, et malgré tout, il avait raison. J’étais si heureuse de quitter Hurlevent pour rejoindre une Dalaran fraichement reconstruite. (J’appris bien après que moi et d'autres élèves avaient été envoyées au Kirin Tor.) A Dalaran, personne ne me connaissais, personne, ne pourrais me pester avec mes orgines modestes. Enfin, c’est que je croyais naïvement à l’époque.


Dernière édition par Edrya le Dim 15 Jan - 18:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edrya

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 17/07/2016
Age : 21

MessageSujet: Re: Vous dites ce que vous pensez, je pense ce que je dit. Edrya Artholk   Jeu 28 Juil - 23:28

Citation :
Chapitre Second, Châteaux de Cartes

Dalaran n'était pas comme on me l'avait décrite dans les livres, pas comme les archimages le disait. C'était encore mieux. Je senti immédiatement que j'allais être ici chez moi. Après plusieurs semaines d'attentes, je fut assigné à un maître quelconque, qu'elle ne fut pas ma déception. Il buvait trop, avait du bide et était trop occupé à rendre visite à ses demoiselles pour m'apprendre quoi que ce soit.
En y réfléchissant, je pense que c'est à ce moment que j'ai compris que c'était à moi d'aller à la rencontre de mes envies, qu’elles n’allaient pas se présenter à moi.

Pendant les années qui suivante, je passais le plus clair de mon temps dans les bibliothèques et salles d'entrainement avec un seul but en tête, devenir la meilleure. Et même si ce n'était pas chose facile, je sentais que je pouvais y arriver, mon succès était à portée de main.

Les saisons passèrent, je commençais à prendre la confiance Dalaran était devenue ma maison, mon petit chez moi. Mon maître malgré ses défauts avait fait figure paternelle. Chose que je n'avais pas espérer. Il me confortait quand j'avais du mal avec un sort, m'expliquait comment la vie marchait à Dalaran. Quand j'y repense, c'est même lui qui m'a appris à jouer du piano. Même si je n'ai plus beaucoup le temps d'en jouer aujourd'hui.

J'ai terminée ma formation de base quelques semaines après mes vingt et un ans. C'est donc tout naturellement que j'ai postulé pour une expédition non loi Quel'Danas. J'ai toujours eut une haute estime les civilisations Elfiques. Peut-être est-ce car ils nous ont apporté l'art des arcanes. Je ne sais trop.

Seulement voilà, il semble que je n'était pas la seule à postuler pour Quel'Danas. Bien sûr il y avait tout l'attirail de mage de banal bas étages. Je n'ai eut aucun mal à surpasser ceux là et à prouver que j'était plus digne de de ce poste que eux ne pourrait jamais l'être. Mais on me chuchotait à l'oreille qu'il y avait bel et bien de la concurrence. Qu'un mage des plus aptes postulait également pour rejoindre l'expédition et qu'il n'y avait de la place que pour l'un de nous. Bien sûr tout les mages de bas étages se présentent comme des mages important.

Ainsi donc, je devrais élaborer un plan pour faire abandonner ce dernier mage. Ce qui ressemblait à une tâche facile état en réalité plus ardu que je ne l'aurais cru. J'appris énormément de chose en en tentant de faire expulser cette personne. Non pas sur le domaine magique, mais sur le domaine social, les pattes étaient nombreuses à graissée, les faveurs nombreuses à accorder.

Durant cette période était un vrai duel. Chacun d'entre nous se lancer des obstacles, mais nous parvenions tout deux à les esquiver. Le départ de l'expédition approchait et il fallait faire quelque chose. Nous demandions alors au conseil de nous rencontrer et de régler cela au duel magique. A contrecœur, le conseil fut obligé de donner lieu au duel. On ne pouvait retarder l'expédition.

De fait nous nous rencontrions. Quelle ne fut pas ma surprise quand je découvris de qui il s'agissait. Mon némésis d'antan était de retour, Lothacan était de retour. Cela dit, il ne m'avait que talonnée à Hurlevent, sans jamais prendre l'avantage. Autant ce duel s’avérait difficile, son issue était déjà écrite.


Dernière édition par Edrya le Dim 15 Jan - 18:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edrya

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 17/07/2016
Age : 21

MessageSujet: Re: Vous dites ce que vous pensez, je pense ce que je dit. Edrya Artholk   Jeu 28 Juil - 23:28

Citation :
Chapitre Trois : *l'emplacement est laissée vide pour le momment*


Comme je l’avais prédit le duel était rapide, en réalité il était même plus bref que je ne l’avais espéré. Malheureusement, ce n’était pas une bonne nouvelle.

Quelle ne fut pas ma déception lorsque je vu partir l’expédition… sans moi. Je pouvais bien entendu rejoindre une autre expédition, mais un second choix restera éternellement un second choix. Les prochains départs pour Quel’Thahalas ne se faisait que dans plusieurs douzaines de mois. Je pris alors la décision, à contrecœur de quitter l’ordre.

J’errais à Hurlevent en faisant un travail de bibliothécaire, largement en deçà de mes capacités. Je commençais à douter, avais-je pris la mauvaise décision. Il est facile de quitter le Kirin Tor, mais il est beaucoup plus délicat de le rejoindre.

Lors de mon séjour à Hurlevent je passais de nombreux jours à l’orphelinat. Après quelques interrogations et révélations, je découvris que la sœur de mon père s’était marié avec un Mherac. Malheureusement ma tante et son mari étaient tout deux morts aujourd’hui qui plus est, je n’arrivais pas à trouver plus d’information sur leurs enfants.

De longues semaines s’écoulèrent et je reçu un faire-part de décès de la part la Maison Cœur de Lion. La personne concernée était Arianne, Arianne Mherac probablement ma cousine. Sur le coup je ne ressentais aucune peine pourquoi. Pourquoi être attristé de la mort de quelqu’un que l’on ne connait pas. Simplement parce que j’étais supposer tissé des liens d’amitié ? Ce n’était pas mon avis.

Quelques jours passèrent et je vu un seigneur de la maison cœur de Lion. Je demandais (première surprise) à celui-ci de rejoindre ses rangs. C’est drôle aujourd’hui encore je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça. Peut être était-ce la curiosité, ou peut-être était-ce mon envie de rompre avec ma routine. Enfin soit ce qui est fait est fait. Je créais une histoire a la va vite et rejoignais leur rang sans trop de soucis.

Il ne m’a fallu qu’une seule semaine pour me rendre compte que je n’aimais pas l’armée toutes ces règles je suis jeune j’ai envie de vivre pas de me morfondre dans les bonnes mœurs. Pourtant ce n’était pas l’aventure qui manquait, dès les premiers jours, on chassait du démon et faisions des missions d’autres missions dangereuse sur lesquelles je ne m’attarderai pas ici.

Je quittais la maison un précipitamment sans dire un mot. Je regrette aujourd’hui de ne rien avoir dit, qui sait, j’aurais pu me créer quelques contacts.

Enfin soit, j’étais de retour à Hurlevent.


Dernière édition par Edrya le Sam 11 Fév - 14:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edrya

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 17/07/2016
Age : 21

MessageSujet: Re: Vous dites ce que vous pensez, je pense ce que je dit. Edrya Artholk   Jeu 28 Juil - 23:29

/HRP

Coming un jour peut-être

/HRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous dites ce que vous pensez, je pense ce que je dit. Edrya Artholk   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous dites ce que vous pensez, je pense ce que je dit. Edrya Artholk
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est la guerre que vous voulez ? Et bien vous allez l'avoir
» Ca vous gratouille ou ca vous chatouille ?
» Pensez vous acheter la nintendo WII U ?
» [SMC] Nous ferons comme vous dîtes...
» Les gens que vous admirez et que vous n'admirez pas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire de la Guilde :: Nos visages-
Sauter vers: